vendredi 17 mars 2017

Un après-midi aux Petits Pinceaux…



©Fondation Zinsou


L’atelier des Petits Pinceaux n’est bien sûr jamais organisé au hasard !
Les enfants viennent y découvrir des techniques et des artistes contemporains, toujours en lien avec les expositions en cours ou avec les œuvres de la collection permanente. Cet atelier est ludique et adapté à chaque tranche d’âge "de nos petits pinceaux". Il permet un apprentissage de l’art et de ses techniques par la pratique, et surtout en alliant cette découverte au plaisir !


©Fondation Zinsou

Chaque semaine, le thème de l’atelier change.

Cette semaine, il s’agissait de créer une œuvre à la manière de Frédéric Bruly Bouabré. Cet artiste ivoirien, suite à une révélation, développera une démarche universelle de transcription du monde qui l’entoure. Son travail se traduira alors notamment par l’invention d’un alphabet (l’alphabet bété) et par une série de plusieurs milliers de dessins de petit format associant image et écriture.
Ses séries de dessins forment parfois une petite histoire à la suite de laquelle une morale est dictée. C’est le cas de celle intitulée La légende de Bekora que Les Petits Pinceaux ont pu découvrir grâce à l’application "WAKPON – Le musée fait le mur" (www.wakponapp.org ).
La technique que cet artiste utilise est unique : il découpe des emballages de mèches en carton sur lesquels il dessine au stylo et au crayon de couleur, au sein d’un cadre autour duquel il écrit des mots, des phrases



©Fondation Zinsou


©Fondation Zinsou


©Fondation Zinsou

Après l’écoute d’un conte raconté par les animateurs des "Petits Pinceaux", les enfants ont illustré cette histoire sur six vignettes, avec le même matériel et la même technique que l’artiste Frédéric Bruly Bouabré. Très fiers, ils sont repartis avec leurs contes illustrés par leurs propres soins.


©Fondation Zinsou

Et la semaine prochaine ?
Nous découvrirons et créerons des personnages mi-humains mi-animaux à la manière de l’artiste congolais Pierre Bodo, grâce à la peinture et au collage !
L’atelier se déroule tous les mercredis (5 à 8 ans) et tous les samedis (9 à 13 ans) de 15h à 17h au siège de la Fondation Zinsou (face au commissariat central) à Cotonou. Atelier limité à 20 places, participation gratuite, sans réservation.



Sophie

mercredi 15 mars 2017

Pourquoi sommes nous devenus mécènes

13 juillet 2009, après un long voyage, notre "School Bus" américain arrive enfin au port de Cotonou !
Nous sommes très excités ! Dans quelques jours, après un relooking, il sillonnera les rues des différents quartiers de la ville transportant gratuitement les visiteurs de la Fondation Zinsou.

©Fondation Zinsou

"Le Bus Culturel" permettra au jeune public d’accéder, plus facilement et sans contraintes financières, aux expositions et aux différentes activités proposées par cette structure dont la créativité, l’optimisme et l’espoir qu’elle porte pour les futures générations, nous avaient tant émus et séduits lors de sa création.

©Fondation Zinsou

Retour en arrière… 6 juin 2005, le public béninois, sevré de culture et de création contemporaine découvre la Fondation Zinsou avec Romuald Hazoumè, inaugurant par une exposition éponyme ce nouveau lieu dédié à la création africaine en terre africaine. Ce fut pour nous un véritable électrochoc émotionnel : partager le succès populaire de cette inauguration, palper l’exaltation de ce jeune public découvrant, s’émerveillant, s’étonnant, s’interrogeant, face au talent incroyable de cet artiste béninois hors du commun.
Ce pari si audacieux pour certains, apparaissait pour nous comme une évidence : la culture, l’art contemporain devaient être accessible à tous. Face à ces enfants, l’ambition affirmée de la Fondation Zinsou prenait tout son sens. Aussi, lorsque nous avons appris que la Fondation cherchait un moyen d’amener toujours plus d’enfants à la découverte de la culture et de l’art contemporain africain, cette émotion ressentie, a rejailli plus intense et plus concrète aussi : nous offrirons un bus qui transportera gratuitement les enfants vers la Fondation Zinsou.
Nous n’étions ni une grande multinationale, ni un richissime philanthrope mais nous souhaitions soutenir ce projet, le voir se développer, devenir pérenne, nous souhaitions contribuer à l’intérêt général prenant conscience de l’importance du rôle sociétal de chacun.
C’était sans doute aussi le témoignage de notre gratitude envers un continent qui nous accueillait depuis tant d’années.
En effet, mon époux a grandi en Afrique de l’Ouest jusqu’à ses études supérieures, nous nous sommes installés au Bénin en 2002 avec nos deux filles, notre projet de vie et de famille s’est nourrit de l’Afrique.
Ce soutien à la Fondation Zinsou exprimait nos valeurs tout en consolidant notre ancrage local.
En devenant mécènes de la Fondation Zinsou, nous ne sommes pas devenus de "simples donateurs", nous avons été véritablement adoptés par cette institution, cette équipe, cette famille. Des liens se sont créés. Nous avons vu évoluer, progresser ce projet humain et culturel tourné vers l’avenir et le développement. Avoir la chance de participer à un tel projet, si riche, si dense, a été un bonheur inouï, une fierté d’appartenance, un enrichissement personnel et familial.
6 juin 2015, que de km parcourus pour notre "Bus Culturel" ! 120 000 km depuis sa mise en circulation et 79 125 enfants transportés.
Quelle belle victoire !

©Fondation Zinsou
©Fondation Zinsou

J’ai depuis quelques années l’immense fierté d’avoir rejoint comme bénévole l’équipe de la Fondation Zinsou.
Chaque matin lorsque j’aperçois les "petits visiteurs" descendre du bus, de notre bus, pour découvrir la richesse de la création africaine, je sais pourquoi nous sommes devenus mécènes !


Si vous aussi vous vous souhaitez rejoindre la belle aventure de la Fondation Zinsou, rien de plus simple ;  rendez vous sur le site de la Fondation http://fondationzinsou.org/faire-un-don/   ou sur https://www.paypal.me/fondationzinsou

Elisabeth Vaupres

vendredi 10 mars 2017

Clic Clac et voilà... !


Mercredi dernier à l’atelier des Petits Pinceaux… nous avons créé notre propre appareil photo !
Atelier "Petits Pinceaux"©Fondation Zinsou

C’est facile !! Les ingrédients ?
 
- Une petite boîte en bois créée par un super menuisier, sur mesure, spécialement pour nous !
- De la peinture, pour donner un peu de personnalité à notre appareil !
- Des capsules et bouchons récupérés pour les boutons !
- Une bandelette de papier sur laquelle nous avons dessiné nos scènes préférées…
- Un petit bâton en bois pour enrouler la pellicule…
Atelier "Petits Pinceaux"©Fondation Zinsou

 
Atelier "Petits Pinceaux"©Fondation Zinsou
- Tout cela accompagné des mots agréables et pédagogues de nos deux animateurs préférés Michaël et Eléonore… 
 
Atelier "Petits Pinceaux"©Fondation Zinsou
 
Atelier "Petits Pinceaux"©Fondation Zinsou

Et voilà ! C’est prêt !
Atelier "Petits Pinceaux"©Fondation Zinsou

Nous allons pouvoir maintenant jouer aux photographes…. Tout comme les artistes Seydou Keïta, Malick Sidibé ou Omar Victor Diop que nous venons de découvrir dans l’exposition ! Même que nous pourrions prendre notre autoportrait comme Samuel Fosso !
>> Tu as manqué l’atelier de ce mercredi 22 février ?
Ce n’est pas grave, il y en a tous les mercredis (pour les enfants de 5 à 8 ans) et tous les samedis (pour les enfants de 9 à 13 ans) de 15h à 17h au siège de la Fondation Zinsou en face du commissariat central à Cotonou ! Rejoins-nous ! C’est gratuit !

Les Petits Pinceaux

lundi 20 juin 2016

Le Musée en couleurs !


De nouvelles activités ont été lancées le mercredi 08 juin 2016 dernier au LAB du Musée de la Fondation Zinsou à Ouidah.
En effet, durant les vacances estivales, le Musée offre au jeune public l’opportunité de participer à des ateliers créatifs d’une heure, le mercredi à partir de 15h. Pour inaugurer ces séances, la couleur était à l’honneur avec une session coloriage des dessins de certaines œuvres de l’artiste Cyprien TOKOUDAGBA. 

©Fondation Zinsou


Que de couleurs ! Chaque participant a été libre d’utiliser sa palette de couleurs.
L’art historique, l’art contemporain. Eh oui ! La créativité continue.

Lisette, Animatrice culturelle

jeudi 2 juin 2016

Quelques mois avec vous ...



L’année scolaire s’achève en ce mois de juin, c’est l’heure de faire un bilan des activités menées dans les écoles par la Fondation Zinsou.
En effet, depuis le mois de janvier 2016, huit animateurs culturels se déplacent d’école en école à Cotonou afin d’initier les enfants à l’application gratuite "Wakpon – Le musée fait le mur" créée par la Fondation Zinsou à l’occasion de ses 10 ans d’existence en juin 2015.
Cette application permet à ceux qui ne peuvent pas accéder au Musée d’art contemporain de Ouidah de la Fondation Zinsou de découvrir grâce à une expérience inédite la collection d’œuvres présente dans ce Musée. C’est donc le Musée qui vient dans les classes à la rencontre des élèves de tous âges.
Avec ses animateurs, ses tablettes et ses Images Magiques, la Fondation Zinsou s’installe dans une classe durant une demi-journée et fait vivre aux élèves une expérience nouvelle, ludique et hors du commun.

Découverte de l’application Wakpon au Centre scolaire Saint Emmanuel, Cotonou, avril 2016©Fondation Zinsou

Cet apprentissage amène les enfants à développer leur capacité d’observation et à se familiariser avec l’outil numérique ; c’est également l’occasion de travailler sur les différentes techniques artistiques et sur la description d’images. Les écoliers découvrent lors de ces interventions des artistes africains talentueux. L’application donne lieu également à l’étude des thèmes abordés en classe comme le Royaume du Dahomey grâce aux œuvres de l’artiste Cyprien Tokoudagba, les droits civiques grâce à l’artiste Bruce Clarke ou encore la mythologie grâce à des artistes tels que Frédéric Bruly-Bouabré ou George Lilanga.

Atelier Petits Pinceaux au Complexe scolaire La Douceur, Cotonou, avril 2016©Fondation Zinsou

Animatrice Petits Pinceaux au Centre scolaire Saint Emmanuel, Cotonou, avril 2016©Fondation Zinsou
Depuis le mois d’avril, nous avons décidé de coupler l’intervention Wakpon avec un atelier Petits Pinceaux. Une fois les artistes et les œuvres de l’application découverts, les écoliers s’attellent ensuite à créer eux-mêmes une œuvre en imitant la technique d’un des artistes découvert dans l’application : technique mixte avec collage et peinture mêlant mots et images, à la manière de Bruce Clarke. Cet atelier de pratique artistique appelé "Petits Pinceaux" leur permet d’expérimenter des sensations nouvelles : utiliser un pinceau, découvrir la matière peinture, savoir coller et réussir à créer une œuvre personnelle.

Atelier Petits Pinceaux au Complexe scolaire La Douceur, Cotonou, avril 2016©Fondation Zinsou

Atelier Petits Pinceaux au Centre scolaire Saint Emmanuel, Cotonou, avril 2016©Fondation Zinsou


Toutes ces activités sont essentielles à l’épanouissement des enfants et développent leur autonomie. Ceux-ci sont stimulés par la découverte de nouvelles thématiques, de nouvelles matières et des technologies. Les animateurs sont alors face à des enfants concentrés, intéressés et enthousiastes.
Pour faire un bilan de ces interventions dans les écoles depuis le mois de janvier 2016, nous avons pu observer un très bon accueil de la part des directeurs d’écoles de Cotonou. Ceux-ci apprécient l’intérêt de telles interventions. Et nous ne parlons pas des écoliers qui sont très attentifs et ont les yeux qui s’écarquillent devant la découverte de l’art et de la technologie ! Depuis janvier, nous sommes allés à la rencontre de 10 000 enfants dans plus de 70 écoles !
Au vu du succès de cette activité, nous pensons renouveler l’expérience à la rentrée prochaine. Si vous êtes un directeur ou une directrice d’école de Cotonou intéressés par notre venue, n’hésitez pas à nous contacter à partir du mois d’octobre à l’adresse mail suivante : information@fondationzinsou.org

A très bientôt dans vos écoles !!

Sophie

mardi 31 mai 2016

La Fondation Zinsou recrute un(e) stagiaire chargé(e) de l’inventaire des œuvres

Conditions : stage non rémunéré
Durée : 1 mois minimum

Mission de stage :
La Fondation Zinsou conserve, étudie et expose notamment, la collection d’art contemporain africain de la famille Zinsou. Un inventaire de la collection existe. La mission du stagiaire consiste en la transposition des données existantes dans un logiciel spécialisé, nommé Curator Studio. Il s’agira également de compléter parfois les informations déjà collectées concernant chacune des œuvres.

Description du profil recherché :
Niveau master 1 ou équivalent (Histoire de l’art ou Ecole du Louvre)
Qualités : rigueur, précision, bonne capacité d’adaptation
La maîtrise de l’anglais serait un plus.

Description de l’expérience recherchée :
Une expérience de gestion des collections serait la bienvenue.
Une expérience d’utilisation d’un logiciel d’inventaire des œuvres serait un plus.

Date de prise de fonction : dès que possible
Date limite de candidature : 30 juin
Lieu d’affectation : Siège de la Fondation Zinsou, Résidence LAICO, Maisons CENSAD, Rue Biko, Villa N°8, 01 BP 7053, Cotonou, Bénin
E-mail de réception des candidatures : madeleinefilippi@fondationzinsou.org
Référence du poste (à indiquer en objet du mail, suivi de vos nom et prénom): STAGE_CURATORSTUDIO_FZ_2016



mercredi 25 mai 2016

Une visite sur mesure !


Le Musée de la Fondation Zinsou situé à Ouidah reçoit quotidiennement de nombreux élèves en visite. La plupart d’entre eux habitent à Ouidah ou ses alentours
Mais ce mois-ci, nous avons reçu des visiteurs un peu particuliers.
En effet, l’équipe du Musée a eu le grand plaisir d’accueillir les élèves de l’Ecole Fançaise d’un pays voisin - le Togo. Ces derniers sont venus découvrir – lors de 3 sessions avec 3 groupes différents - la ville de  Ouidah et son patrimoine culturel : Route de l’esclave, Musée d’histoire de Ouidah, Musée de la Fondation Zinsou, etc.
Une visite sur mesure du Musée a été organisée pour l’occasion : réflexions sur les notions d’hybridité, de mythologie à travers La fabrique à fantasmes, découverte d’artistes contemporains africains majeurs, expérimentation de la technologie de la réalité augmentée grâce à la présentation de l’application Wakpon – Le musée fait le mur, présentation du concept de résidence d’artistes.

Présentation de l'application Wakpon - le musée fait le mur© Fondation Zinsou

Présentation de l'application Wakpon - le musée fait le mur© Fondation Zinsou


Utilisation de l'application Wakpon - le musée fait le mur© Fondation Zinsou

Et comme une visite du Musée ne se termine jamais sans une halte au Café et à la Boutique du Musée, nos jeunes visiteurs togolais ont pu déguster les mets préparés spécialement pour leur venue et dépenser leur argent de poche dans les nouvelles créations Ayodele ou Ayaba : badges, miroir de poche, barrettes en pagne, caméléon en pagne, etc
Nous remercions leurs enseignants pour une telle initiative et espérons qu’elle donnera des idées à d’autres structures scolaires voisines afin de permettre à d’autres enfants d’accéder à la création contemporaine africaine tout en découvrant le patrimoine culturel de cette ville emblématique qu’est la ville de Ouidah
Si vous aussi, vous souhaitez une visite adaptée à un programme spécifique. Si vous avez envie de privatiser le Café du Musée, établir un menu avec nous pour la venue de votre groupe. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse information@fondationzinsou.org, nous répondrons à votre demande avec plaisir pour organiser avec vous une visite sur mesure !

A très bientôt !

Sophie